Parent militaire : les clés pour expliquer votre métier à vos enfants

Parent militaire : les clés pour expliquer votre métier à vos enfants

20 avril 2022

Dis papa, c’est quoi ton travail ? Maman, c’est vrai que tu fais la guerre ? Le père de ma copine, il est docteur et il soigne les gens. Et toi, papa, tu fais quoi quand t’es en mission ? Départ en OPEX, déploiement en terrain de guerre, mission loin de la maison, ou simplement vie au régiment… Le quotidien rythmé par l’armée suscite des inquiétudes et interrogations à tout âge. Entre les absences et le danger, trouver les mots pour rassurer les plus jeunes n’est pas toujours facile. Comment parler du métier de militaire à ses enfants ? À la fin de cet article, vous disposerez toutes les clés pour leur apporter un soutien bienveillant.

 

Aider l’enfant à se représenter la journée de ses parents

Adultes nous projetons souvent nos propres peurs ou incertitudes sur les interrogations de nos tout-petits. Au risque d’oublier les bases. Quelle que soit la profession de ses parents, ce dont l’enfant a besoin en premier lieu c’est de pouvoir s’imaginer leur quotidien. Comprendre les occupations de papa et maman quand il reste à la crèche ou à l’école. Rien de plus.

Enfant de soldat ou d’agent communal, fils de parachutiste ou d’employée de banque, fille de pilote de chasse ou d’infirmier : l’important est de donner un sens à l’absence du parent. Qu’elle dure une journée ou plusieurs mois. Avec des mots simples, expliquez le but de votre métier : protéger des personnes, réparer des avions, conduire un char… Faites en sorte que ce soit le plus concret possible.

Les plus jeunes ont besoin d’images tangibles, de repères. Vous pouvez leur proposer des comparaisons avec leur quotidien. « Le matin, quand je te dépose à l’école, tu dis bonjour à ton maître et tes copains. Puis tu vas t’asseoir, tu écoutes la leçon et tu travailles les exercices donnés par le maître. Moi, quand j’arrive au régiment, je dis bonjour à ma cheffe et mes collègues. J’enfile mon uniforme. Notre cheffe nous dicte des consignes et nous nous entraînons. » La récré devient la pause café, la cantine se transforme en bivouac avec une ration de survie.

De même, vous pouvez retracer vos journées en opération extérieure. Décrivez l’endroit où vous dormez, en n’oubliant pas de leur parler de la photo d’eux que vous gardez sous l’oreiller si c’est le cas ! Racontez vos repas entre collègues, le sport et les moments de détente. Précisez votre rôle dans la compagnie, ce que vous apportez à l’équipe, à la population locale. Autant de détails qui leur permettront de visualiser votre journée et de se sentir rassurés.

Cherchez également à comprendre la façon dont il se représente votre métier. Quelle image a-t-il de votre quotidien ? Ressent-il des inquiétudes dont il n’ose pas parler ? Échange-t-il avec ses camarades de classe sur le sujet ? Incitez-le à verbaliser. Vous pourrez alors compléter sa vision ou corriger de fausses idées.

 

Valoriser l’engagement et les valeurs militaires plutôt que le danger

Doit-on épargner les enfants en gardant secret un quotidien professionnel qu’on considère comme anxiogène ? Les psychologues répondent non. Trop de mystère demeure tout aussi angoissant. Dès le plus jeune âge, les marmots ressentent qu’on leur cache des choses. Souvent, d’instinct ou par analyse plus ou moins consciente de ce qui se joue autour d’eux, ils comprennent.

Certains n’osent pas poser de questions, pour épargner à leur père une discussion difficile. Ils se taisent, pour préserver leur mère d’une réalité qu’ils pressentent pesante. Dire la vérité aux enfants, c’est donc leur offrir l’occasion de se sentir en confiance, de se délester de préoccupations trop lourdes pour eux. Nous parlons d’honnêteté, pas de transparence totale. Optez pour un discours adapté à leur âge, leur sensibilité et leur niveau de compréhension.

Ainsi, si cela ne vient pas d’eux, aborder le sujet du danger, par exemple, n’est pas indispensable. Les explications sur la journée de Papa lui suffisent pour rester serein ? Nul besoin de faire naître une inquiétude qui n’existe pas pour l’instant.

En revanche, si l’enfant pose des questions, tenez-vous prêts à lui apporter une réponse honnête, sans nécessairement entrer dans les détails. Ne cherchez pas à tout lui dire. Attachez-vous simplement à ne pas lui donner l’impression de fuir devant ses interrogations.

La psychiatre militaire Virginie Vautier recommande d’informer les familles sur les missions, notamment à l’étranger, et leurs objectifs. Mais également de les sensibiliser aux valeurs militaires. Ainsi, face aux questions de vos enfants, vous pouvez évoquer le risque en insistant sur le courage. Ils vous interrogent sur les difficultés que vous rencontrez sur le terrain ? Décrivez l’esprit de corps et la solidarité entre frères d’armes que vous vivez au quotidien. Comme ils peuvent l’expérimenter au sein de leur équipe de foot ou de leur club de volley.

Parlez-leur de votre engagement, de la fierté qu’ils peuvent en retirer. En d’autres termes, donnez-leur les clés pour comprendre, et accepter, pourquoi votre vocation vous éloigne d’eux pendant de (trop) longues semaines.

 

Utiliser des supports adaptés pour parler du métier de militaire à son enfant

Nous ne maîtrisons pas toujours l’exposition de nos petits aux informations. À l’école, à la radio, à la télévision, au gré d’une conversation perçue derrière une porte : les occasions d’entendre des nouvelles inquiétantes sont nombreuses. C’est pourquoi accompagner les messages de manières pédagogiques et bienveillantes est primordial.

Idéalement, anticipez les craintes et interrogations en mettant à la disposition des enfants des supports adaptés à leur âge : jouets, peluches ou encore livres.

Les psychologues Aurélie Callet et Clémence Prompsy identifient le jeu comme une porte d’entrée pour communiquer avec nos bambins. Choisissez un moment où tout le monde est détendu et installez-vous avec votre enfant dans sa chambre. Proposez-lui de « jouer au travail de Papa » avec ses Playmobil, ou de construire en Lego l’endroit où Maman part en mission. S’il ne semble pas réceptif, n’insistez pas, c’est qu’il n’en ressent pas le besoin. Il vous le redemandera probablement à une autre occasion.

À tout âge, les livres se révèlent un excellent outil pour établir le lien entre l’enfant et l’adulte. Et, quel que soit le niveau de lecture de vos enfants, nous vous encourageons à les parcourir avec eux au moins une fois. Comme avec le jeu, vous créerez ainsi un cadre propice à l’échange. Pour parler du métier de militaire avec vos adolescents, vous pouvez recourir aux bandes dessinées. Assurez-vous néanmoins au préalable que les planches soient adaptées à leur maturité et leur sensibilité.

Éditer des livres pour aider les filles et fils de militaires et, plus généralement, des personnels œuvrant dans les forces de sécurité, c’est l’objectif de la MiliKids Collection. Nos publications se veulent des supports ludiques et pédagogiques pour vous assister, parents, dans l’accompagnement de vos enfants.

Ainsi, la première chose à envisager pour parler du métier de militaire à son enfant c’est de décrire simplement le déroulement de sa journée. Si cela ne suffit pas, et quand l’enfant grandit, répondez à ses questions. Misez sur l’honnêteté, sans pour autant l’effrayer. Vous pouvez insister sur ce qui le rendra fier dans votre engagement, sur les valeurs de l’armée et l’esprit de corps. Pour vous aider dans ces échanges, appuyez-vous sur des livres adaptés à leur âge. Vous appartenez à l’armée de Terre ou l’armée de l’Air et de l’Espace ? Pour les 3-6 ans, découvrez sans attendre nos deux ouvrages : Papa est militaire et Maman est militaire.

Sources :

https://www.cairn.info/revue-inflexions-2018-1-page-95.htm

https://www.cairn.info/revue-inflexions-2011-3-page-157.htm

 

Pssst ! Vous aimez le fait maison ? Alors ce qui suit devrait vous plaire !

Les Editions Pandoure vous offrent un magnifique cahier d'activité pour enfant. Coloriage et jeux à gogo au programme pour occuper les enfants n'importe où, n'importe quand ! Il suffit de télécharger le cahier et de l'imprimer. Il a été conçu spécialement pour ça. Un jeu d'enfant !

Télécharge le coloriage :

Formulaire envoyé avec succès